Léonard de Vinci : musique secrète - bdp43

Et si ces sourires étaient inspirés par la musique jouée pendant les séances de pose. En effet, il était coutume dans les ateliers de peinture à la Renaissance d’y entendre les artistes jouer la Lira da braccio, instrument à cordes dédié à l’improvisation et disparu de nos jours. Léonard de Vinci, lui-même, le pratiquait avec talent. Les artistes avaient alors le fantasme de l’Artiste complet.

A l’occasion du 500eme anniversaire du grand peintre, l’objet de ce petit ouvrage est de mettre en résonance 10 tableaux du grand maître et une sélection rigoureuse de pièces de compositeurs de l’époque. Le maître d’œuvre du livre est Denis Raisin Dadre et l'interprète des pièces musicales, son ensemble Doulce Mémoire.