Compte

Aménagement des rythmes scolaires

  • Imprimer
  • E-mail

Le Décret n° 2013-77 du 24 janvier 2013 realtif à l'organisation du temps scolaire dans les écoles maternelles et élémentaires institue le passage de la semaine scolaire à 9 demi-journées au lieu de la semaine de 8 demi-journées (4 jours).

Que dit le décret ?

En Maternelle et Primaire, les 24H de cours doivent être réparties sur 4 jours et 1/2. Les 3 heures dégagées deviennent des Temps d'Activités Périscolaires (TAP1) ou Nouveaux Accueils Périscolaires (NAP²) qui ont pour objectif annoncé l'accès de tous les enfants aux pratiques culturelles, artistiques et sportives.
Elles peuvent avoir lieu dans le prolongement de la pause méridienne ou après la journée d'école.
Elles peuvent être réparties de façon diverse :

      • 1 séance de 3H
      • 2 séances de 1H30
      • 4 séances de 45 mn1001 activites de la maternelle

Dans la pratique, deux formules dominent parmi les établissements où les nouveaux rythmes ont été mis en place :

      • horaires identiques à 15 mn près chaque jour (75 % des cas)
      • 1 ou 2 après-midi plus courtes que les autres (23 % des cas)

Les modalités de mise en place incombant aux communes peuvent être transférées à un EPCI3 (Communautés de Communes par exemple) et entrer dans le cadre d'un PEdT4. Leur gratuité étant laissée à la discrétion de la Collectivité.
Toutefois, l'enfant avec ses parents choisit l'animation à laquelle il s'inscrit, les parents pouvant également retenir de ne pas l'inscrire aux activités.

Modalités d'accueil :

      • Accueil de loisir sans hébergement :
        - un animateur pour 10 enfants de 6 ans et -
        - 1 animateur pour 14 enfants de 6 ans et +
        - 50 % au moins de titulaires du BAFA ou autre diplôme reconnu- Si Projet Educatif Territorial (PEDT), 1 pour 14 (-6 ans) et 18 (+6 ans)
        Les trajets éventuels sont sous la responsabilité des animateurs, suivant les règles ci-dessus.
        decouvrir transformations de la matiere
      • Autre mode d'accueil : la collectivité fixe ses taux d'encadrement et choisit ses intervenants.

La mise en place des TAP/NAP

La commune ou l'EPCI peut solliciter tous ses services y compris bien sûr la Bibliothèque. Elle peut instituer une transversalité entre services de la Commune ou faire appel à des intervenants extérieurs (dans ce cadre, une convention définissant le rôle de chacun et le financement est souhaitable). 

Cette loi a souvent, depuis deux ans, amené les Bibliothèques à se pencher sur leur fonctionnement et leurs modalités d'accueil :

      • Intégration des temps de préparation des TAP/NAP dans les plannings (négociation éventuelle d'un budget. Si cela est impossible, il conviendra alors d'exprimer clairement les implications de ces activités périscolaires sur le fonctionnement de la Bibliothèque).
      • Transversalité renforcée entre les services municipaux dans le montage et la préparation des activités.
      • Demandes éventuelles de formations adaptées pour l'équipe.
      • Opportunité pour une rédéfinition du partenariat avec les écoles.

Il est également souhaitable de définir précisément les modalités d'encadrement des enfants : par exemple gestion de la liste des enfants présents, sécurité des enfants, déplacements Ecole/ Bibliothèque, prêts des documents aux groupes accueillis.

Ella a permis néanmoins :

      • De promouvoir le rôle social et la visibilité de la Bibliothèque en créant par exemple du lien avec les animateurs et/ou les autres services municipaux sollicités dans la conception des projets périscolaires voire dans bien des cas une partie des associations de la Collectivité.
      • De positionner la Bibliothèque comme lieu de ressources dans la mise en valeur des moyens fournis par la collectivité (collections, matériel d'animation, intervenants artistiques et culturels, accès multimédias, tablettes, etc.) pour la mise en place des TA/NAP.
      • D'impliquer les équipes de la Bibliothèque (bénévoles et salariés) selon leurs compétences et leurs motivations.

Quelques exemples d'activités :

Il est préférable selon les spécialistes d'alterner les temps calmes (notamment pour les enfants de Maternelle) et pemettre un temps de jeu et/ou "temps pour soi". De même que le vademecum proposé par l'ABF recommande de penser les animations sous forme de jeux encadrés.

Pour des séquences courtes :

      • Une heure du conte thématique1001 activites autour du livre
      • Lecture d'un roman en entier sur plusieurs séances
      • Visite de la bibliothèque, découverte du métier, recherche documentaire
      • Travail sur des expos accueillies à la Bibliothèque  
      • Travail sur d'autres supports que l'imprimé : temps d'écoute et quizz musical, tablettes, etc.
      • Réalisation de marque-pages
      • Lecture du début d'une histoire et faire imaginerla suite
      • Rédaction d'articles pour le site de la Bibliothèque (coups de coeur de lecture des enfants, articles courts sur un sujet qui les intéresse, etc.)
      • Mini-jeu concours sur une thématique
      • Ecriture de contes (exemple proposé par la BNF)

Des activités sur plusieurs séances :

activites graphiques
      • Défi-lecture pour un ou plusieurs petits groupes
      • Siestes musicales : des séances d'écoute d'une durée d'une heure sur un thème (sur un musicien, un genre...).
      • Réalisation d'un menu littéraire.
      • Avec un intervenant extérieur et sur une thématique  (BD, Numérique, musique), réalisation d'un projet (BD, vidéo, Carnet de voyage, etc.).
      • Des fiches d'animation proposées par la Bibliothèque Départementale du Lot-et-Garonne.

 

      • Des idées de TAP autour du numérique :
        Copie ecran livres a lire

La boîte à idées du site "Livres à lire"
http://www.internetsanscrainte.fr/
http://www.jeunes.cnil.fr/

La Bibliothèque Départementale de la Manche a également mis en ligne et proposé un guide pratique des TAP qui synthétise les informations pratiques pour la mise en place des TAP et,Image guide BDP50 TAP
d'autre part, propose des idées d'activités.


À noter : La BDHL, sur cette thématique, a organisé une formation les 21 et 22 Mai 2015
             

 

Petit glossaire des nouveaux rythmes scolaires :

1TAP : Temps d'Activités Périscolaire. Equivalent des NAP.
²NAP : Nouveaux Accueils Périscolaires. Equivalent des TAP.
3EPCI : Etablissement Public de Coopération Intercommunale : Sont considérés comme établissements publics de coopération intercommunale exclusivement : les syndicats de communes, les communautés de communes (CC), les communautés urbaines (CU), les communautés d'agglomération (CA), les syndicats d'agglomération nouvelle (SAV) et les métropoles.
 4PEdT : Projet Educatif Territorial. Permet d'associer la commune et  l'ensemble des intervenants.