Compte

Ce n'est que par son génie que l'homme peut vivre éternellement

  • Imprimer
  • E-mail

cdc vesale 300Le huitième livre de Vésale
Jordi Llobregat

Barcelone en 1888, quelques jours avant l’exposition universelle qui doit propulser la ville dans le XXe siècle. Daniel Amat, jeune professeur à Oxford, revient à Barcelone après de nombreuses années d’absence. Contre toute attente, il va rester à Barcelone pour éclaircir les circonstances de la mort de son père, illustre médecin, qu’il n’a jamais revu depuis son départ 7 ans plus tôt. Il va se trouver confronté à des souvenirs douloureux ainsi qu’aux meurtres commis sur de jeunes filles des quartiers pauvres. Accompagné du journaliste Fleixat et de Pau Gilbert, dernier assistant de Don Alfred Amat i Roures, Daniel va tenter de découvrir qui commet ces horribles crimes et surtout pourquoi.

Nous plongeons avec lui dans une Barcelone en effervescence : travaux pharaoniques et technologiques pour mettre la ville au niveau des grandes capitales et accueillir avec faste les grands de ce monde dont la Régente d’Espagne. Nous arpentons les bas quartiers du Raval et de la Barceloneta au risque de rencontrer la Negra ou pire le Gos Negre. Nous enquêtons avec lui pour retrouver le dernier livre du célèbre anatomiste André Vésale. 

L’atmosphère du roman de Jordi Llobregat n’est pas s’en rappeler certains romans de Carlos Ruiz Zafon : la brume qui vient du port, les ruelles du vieux Barcelone, un livre mystérieux, une maison abandonnée et de lourds secrets. Mais l’inventivité et le style de Llobregat n’ont rien à envier à Ruiz Zafon.

Premier roman. Auteur à suivre. 

 

Pour réserver le livre de Jordi Llobregat sur notre catalogue

Les titres de Carlos Ruiz Zafon sur notre catalogue

 

 

Tags : Barcelone | Roman