Compte

Manga militant

  • Imprimer
  • E-mail
 colere nucleaire1  colere nucleaire2  

colere nucleaire3

Colère nucléaire /
Takashi Imashiro

Le titre de ce manga en 3 tomes s'avère fort bien choisi. Édité par Akata, il est dans la continuité d'une ligne éditoriale toujours sensible au militantisme et à l'écologie notamment avec les titres "Daisy" ou "Je reviendrai vous voir" (manga engagé du créateur de "Ippo" Georges Morikawa).
On déambule dans Tokyo en compagnie de Sato, militant anti-nucléaire après la catastrophe de Fukushima et pendant la période où le Premier Ministre japonais, savec la complicité évidente de TEPCO va réactiver ces réacteurs malgré une opinion publique défavorable. Imashiro met donc en scène son alter ego, manifestant, discutant, protestant, insultant même, s'inquiétant à juste titre de l'avenir du Japon (une énergie basée sur le nucléaire alors que le pays est situé sur une zone d'activité sismique importante). Ce manga a un double intérêt : il nous fait partager le quotidien militant d’un homme sous tension, ses pensées, ses échanges avec d’autres citoyens, son escapade en zone interdite autour de la zone contaminée tout en mettant en perspective l'évolution géopolitique du Japon depuis l'après-guerre. Car, et c'est là peut-être l'aspect le plus intéressant traité dans ce manga, les Etats-Unis ont toujours influencé l'économie et la la géopolitique du Japon depuis la fin de la guerre 39-45.
Le ton saumâtre et libre qu'il s'autorise pour décrire une société civile contaminée et amorphe révèle plus encore qu'une simple défiance envers les hommes politiques japonais de l'après Fukushima : Sato/Imashiro crie sa rage contre le manque d'engagement de ses concitoyens. Il maugrée, insulte, vilipende : entre éructations et manifestations, c'est en filigrane la gestion désastreuse de cette grave crise par les autorités japonaises qui apparait.

Malgré un dessin volontairement simplifié et une absence d'actions, ce manga-documentaire parvient à nous concerner : après tout, la question de l'engagement dans cette énergie dangereuse est régulièrement posée en France et ses liens avec les arcanes du pouvoir au moins aussi incestueux qu'au Japon.

Colère Nucléaire est une oeuvre qu'il faut lire attentivement, voire relire plusieurs fois. L'excellente documentation proposée la dispute au travail éditorial d'Akata : interviews, chronologie précise, glossaire, préface et postfaces offrent une vraie plus-value pour une compréhension plus fine de l'après Fukushima et au final constituent une référence dans les mangas militants.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Réserver ces documents