Identification OPAC
Compte

J'ai peur (de) maman !

  • Imprimer
  • E-mail

HelenaHéléna
Jérémy Fel

Héléna de Jeremy Fel a suscité ces derniers mois, des critiques, pour la plupart dithyrambiques dans les journaux les plus sérieux. Je m’étais dit alors qu’il serait un roman parfait pour mon été : 700 pages, noires, éclaboussées de sang, un peu trash, le parfait livre de plage…

A la lecture j’ai sans cesse oscillé entre  la satisfaction d’avoir ce que je voulais, et l’agacement…

Jerémy Bel se réfère à Stephen King dans ce qu’il souhaite créer, et à la façon dont le récit est construit, on voit pour quelle raison. Mais des références il y en a beaucoup, peut-être trop : Lovecraft notamment. Le roman est émaillé de moments où les personnages perçoivent des frottements, des chocs, signes de présences qu’ils ne voient jamais, dont ils doutent, mais qui finissent par devenir un personnage à part entière. De nombreuses autres références littéraires  émaillent le récit, comme ce moment où l’un des personnages lit Le tour d’écrou d’Henry James, comme un signe du drame à venir.

Les caractères des personnages sont quant à eux pliés aux besoins de l’histoire, quitte à paraître caricaturaux, et la figure de la mère est au centre du roman.

Il faut savoir ce que l’on veut : ici, c’est l’efficacité qui prime, un peu comme lorsqu’on va voir un film d’horreur : on y va pour avoir peur, il y a inévitablement des clichés, mais il n’en reste pas moins que pour que ça fonctionne, il faut une patte et un certain talent.

Au-delà des agacements et du sentiment de lire un premier roman dans lequel il aurait voulu tout mettre, malgré les insistances aussi, et si Jérémy Bel n’est ni Stephen King, ni Lovecraft (et songer à la moindre comparaison me semble une hérésie), il sera probablement un auteur qui compte dans le genre et dans les années qui viennent.

Si vous aimez le genre, je vous invite à lire son précédent roman, meilleur à mon sens, parce que peut-être moins ambitieux. Il avait été, lui aussi, largement salué par la critique.

Espérons que les prochains romans retrouveront un équilibre narratif qui confirmerait le talent horrifique de Jérémy Fel.

 

Réserver Héléna sur notre catalogue.

Tags : horreur | mère | Roman