Compte

P'tit bonhomme

  • Imprimer
  • E-mail

P'tit bonhomme

Une boîte en carton abandonnée sur le parking d’un centre commercial. La demeure de Bonhomme. Pas plus grand que le pouce, il jette un regard à hauteur de souris sur un monde pas si contemporain. Le pays est dirigé par Roi depuis son palais, une énorme choucroute dorée à l’or fin, avec lard et pommes de terre. Il se met en tête de refaire la décoration de sa salle du trône. Tout se déroule à merveille… jusqu’à l’arrivée de Bonhomme.

Au commencement, le plateau est nu. Le décor arrive, sous les bras du conteur. Des boîtes en carton comme des cubes d’enfants, où chaque face offre une image.
Des formes simples, géométriques, un peu abstraite. Il les monte, les assemble, tout en racontant son histoire. Un décor est en place, le conteur s’y installe, y glisse ses mots, commente, plonge à l’intérieur, apparaît à travers un cadre, allume une lumière.

Les mots donnent sens aux images, les cartons donnent corps à l’histoire et le récit se construit autant dans l’oreille que dans l’oeil du spectateur.